Vous avez probablement ressenti au cours de votre vape le goût de brûlé, ce goût désagréable en bouche. Cette sensation très inconfortable peut rapidement entraîner une toux et une irritation de la gorge. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles votre e-cigarette subit ce « dry hit ». Cet article est rédigé pour vous expliquer ce phénomène, il vous donne également des conseils utiles et pratiques pour éviter cette sensation désagréable.

Qu’est-ce que le dry hit?

Le dry hit est un terme anglais qui signifie « coup sec » en français. D’une certaine manière et dans la pratique, les utilisateurs de la cigarette électronique vapotent quelque chose comme de la fumée, mais cela ne vient pas du tout de la vapeur de votre e-liquide. Le « coup sec » se produit lorsque le coton de votre résistance n’est plus approvisionné en e-liquide. Lorsque le coton n’est plus humidifié au cours de la mise en chauffe de votre e-cigarette, la fumée dégagée est mauvaise et ne peut pas être inhalée. Dans ce cas, il est conseillé de ne plus continuer à vapoter, parce que vous aspirez la fumée de votre coton brûlant…

De plus, vous courez le risque d’aspirer aussi bien des aldéhydes que des substances toxiques libérées par la combustion du coton. Généralement, ces produits ne doivent pas être présents dans la vapeur si le coton s’alimente d’une manière correcte en e-liquide. Ce sont des exemples qui surviennent fréquemment, mais il ne faut pas oublier que plusieurs raisons existent pour éclaircir les raisons ou les causes du dry hit.

Pourquoi votre cigarette électronique produit-elle des dry hits?

Plusieurs raisons peuvent être les sources du dry hit sur votre cigarette électronique, mais ce phénomène est généralement causé par la détérioration de la résistance ou encore par la mauvaise absorption des e-liquides par le coton. Y a-t-il suffisamment d’e-liquide dans le réservoir de votre Cleanromiser ? Vous riez peut-être, mais cela arrive plus souvent que vous ne le pensiez. Depuis combien de temps, avez-vous changé votre résistance pour la dernière fois ? Le coton qui se place dans la résistance est constitué d’une matière organique qui se dégrade au fil du temps. Dans certains cas, le coton a un goût désagréable en raison de son utilisation excessive pour assurer son imprégnation en e-liquide. Une odeur inhabituelle ou encore une couleur obscurcie du coton est déjà un signe d’avertissement.

Il peut arriver que le type de résistance ne s’accorde pas avec les bases du liquide que vous utilisez pour votre e-cigarette. Vous avez alors besoin de résistances munies des plus grandes ouvertures. Cela vous permet d’avoir une bonne imprégnation. À titre d’exemple, les résistances Cubis ne peuvent pas être compatibles avec un taux de dosage propylène glycol/glycérine végétale (PG/VG) à 50-50. Il est nécessaire d’utiliser moins de glycérine végétale pour supporter les liquides plus fluides. Si vous souhaitez employer des e-liquides gras avec des taux supérieurs ou égaux à 50-50 en PG/VG, choisissez un clearomiseur, avec des résistances appropriées, tel que le Guardian Tank de Vaporesso ou le TFV8 de Smok.

Comme remarque, le Clearomiseur Guardian Tank fabriqué par Vaporesso fournit une vapeur plus dense. À l’aide de ses résistances appropriées et embouts buccaux, vous pouvez choisir entre deux types de vapes à savoir l’inhalation indirecte ou directe. L’inhalation indirecte, également connue sous l’appellation MTL (en anglais Mouth To Lung), signifie que vous aspirez la vapeur de votre e-cigarette en deux étapes, vers la bouche d’abord et par la suite vers les poumons. Au cours de l’inhalation directe, le vapoteur inhale la vapeur de sa cigarette électronique immédiatement vers les poumons. Le Clearomiseur TFV8, d’une capacité de 2 ml, est fabriqué par Smok. Il est développé pour les vapoteurs expérimentés qui aiment le vapotage sub ohm. Ce type de clearomiseur génère beaucoup de vapeur lorsqu’il est inhalé directement, tout en conservant la saveur de l’e-liquide. Si vous utilisez un atomiseur reconstructible pour la première fois, vous devez bien positionner le coton au niveau de résistance. Plus le coton est assez long, plus le dry hit survient. Il arrive que l’utilisateur du dripper ne puisse pas voir la quantité d’e-liquide restant dans le réservoir. Dans ce cas, le risque de brûlure est bien réel si le coton n’est pas suffisamment imbibé d’e-liquide. Comment remédier le dry hit ? Vous trouvez ci-dessous des suggestions utiles et pratiques pour oublier ce problème ou « conseils dry hit ».

Vérifiez le niveau d’e-liquide dans le réservoir

Quelle est la première chose que vous devez faire avant de vous renseigner sur l’expiration ou la validité de la résistance ? Vous devez vérifier si votre réservoir contient une quantité suffisante d’e-liquide. Il ne faut pas oublier que le réservoir doit toujours imprégner le coton de votre atomiseur, sinon la résistance brûle sans avoir consommé d’e-liquides et cela crée le dry hit ou le goût de brûlé. Il est également important que vous amorciez votre résistance correctement au cours de sa première utilisation.

Vérifiez la composition de votre e-liquide et harmonisez votre style de vape à votre équipement

Toutes les marques d’e-liquide n’utilisent pas la même dose de propylène glycol et glycérine végétale (PG/VG) pour calibrer leurs juices. Pour comprendre cela, l’utilisation d’un e-liquide avec excès de glycérine végétale est nécessaire pour le matériel plus puissant. En revanche, sur les équipements de faible puissance, il est indispensable de choisir un e-liquide 50/50 ou avec un excès en PG. Pour éviter le dry hit, le choix de l’e-liquide est primordial. En effet, un e-liquide épais, c’est-à-dire surdosé en VG doit être utilisé avec sur un clearomiseur à haute performance avec l’arrivée d’une grande quantité d’e-liquide.

Si vous utilisez un liquide orienté VG avec des débutants inadaptés, vous brûlerez votre résistance plus rapidement. Avec un e-liquide de taux en PG/VG 50/50, vous pouvez éviter beaucoup de problèmes. Dans votre recherche de performances, combinez un e-liquide avec une forte dose en VG et un clearomiseur puissant. Comme l’on vient de mentionner en haut, dans la communauté de la vape, il existe deux types d’inhalation, l’inhalation effectuée directement vers les poumons ou indirectement, de la bouche aux poumons. L’inhalation indirecte se réalise sur un équipement de faible puissance, tandis que l’inhalation directe sur un équipement de puissance élevée.

Votre façon d’utiliser votre équipement peut affecter l’arrivée du dry hit. Si vous aspirez très peu sur un matériel qui nécessite une puissance élevée, il est probable que peu d’e-liquide arrivent au niveau de votre résistance. Ce qui peut conduire à un dry hit. Assurez-vous alors de bien choisir le matériel approprié à la puissance mise en œuvre.

Misez sur la compatibilité entre la résistance et la batterie de votre équipement

Vous trouvez ci-dessous des conseils simples pour éviter le dry hit. Des informations sont écrites sur chacune de vos résistances. Ces informations peuvent être très utiles. Vous y découvrirez deux éléments de base à savoir la valeur de la résistance exprimée en Ohm et la plage d’utilisation conseillée en watt ou volt. Vous devez alors respecter cette plage d’utilisation recommandée pour votre résistance. Indiscutablement, la valeur de la résistance doit s’adapter à votre clearomiseur, mais vous devez en même temps ajuster les paramètres de votre batterie. Vous devez vous assurer d’avoir choisi des valeurs en watts compatibles avec la résistance du clearomiseur et votre batterie/mod.