Arrêter de fumer est une décision personnelle à laquelle tous les fumeurs ont pensé au moins une fois. Mais souvent, ils n’y parviennent pas et même s’ils essaient, ils n’obtiennent pas les résultats souhaités, surtout s’ils fument depuis longtemps.

Éviter la souffrance à court terme est ce qui intéresse la société, et en ce qui concerne les drogues, le parallèle avec cette dynamique consiste à tout faire pour éviter les symptômes de sevrage, qui dans le cas du tabac sont physiques et psychologiques. Par conséquent, certaines stratégies sont nécessaires pour réussir à arrêter de fumer.

Les conseils que nous vous donnons ci-dessous constituent une sorte de guide destiné à faciliter le processus d’arrêt du tabac. Toutefois, n’oubliez pas que l’abandon d’une drogue est un processus compliqué et que, peut-être, vous aurez besoin d’aide pour réussir. Soyez ouvert à toutes les ressources qui peuvent vous aider dans ce processus.

Il n’existe pas de recette magique qui vous permette d’arrêter de fumer sans effort. Arrêter de fumer est difficile, mais pas impossible, et si vous suivez les étapes suivantes, vous n’aurez pas de mal à réussir.

Étape 1. La motivation est la clé

Nous savons qu’il est plus facile de le dire que de le faire, car arrêter de fumer, comme toute chose, demande un effort. C’est pourquoi, avant de vous lancer, nous vous suggérons de dresser une liste en deux colonnes, l’une présentant les avantages et l’autre les inconvénients de cette décision.

Ensuite, donnez un chiffre de 1 à 10 à chaque mot écrit sur la liste pour obtenir un budget de décision. Si cela est équilibré et que vos raisons d’arrêter de fumer sont plus importantes, vous êtes prêt à réussir.

Si ce n’est pas le cas, examinez toutes les raisons et assurez-vous qu’il existe une motivation intrinsèque avant d’entamer ce processus. Il s’agit d’une étape cruciale. Cesser de fumer dépend de vous, pas de ce que disent les autres.

On vous recommande également de garder à portée de main quelque chose qui vous rappelle pourquoi vous avez entamé ce processus, comme une lettre à un être cher. Lisez-le chaque fois que vous en ressentez le besoin pour retrouver la motivation.

La lettre doit commencer ainsi : « mon fils, aujourd’hui, j’ai décidé d’arrêter de me tuer à petit feu, aujourd’hui, j’ai décidé d’arrêter de fumer » et continuer en exposant les raisons invoquées dans la colonne pro que vous avez rédigée avant d’entamer cette phase de désintoxication.

Étape 2. Apprendre à respirer vous aidera à laisser l’anxiété derrière vous

Après avoir précisé que la motivation est essentielle, avant de commencer à arrêter de fumer, il convient d’apprendre quelques techniques de relaxation qui vous aideront à surmonter les moments les plus angoissants. Si vous en connaissez déjà certaines, vous devriez les utiliser ; sinon, apprenez à respirer.

La respiration diaphragmatique est la plus recommandée dans ces cas, car elle est similaire au type de respiration que vous pratiquez lorsque vous fumez. Inspirez lentement et profondément et expirez lentement, ce qui réduit le rythme cardiaque.

Étape 3. L’abandon du tabac est un processus individuel

Il ne faut jamais oublier que chacun d’entre nous vit des situations différentes, de sorte que le meilleur traitement sera toujours celui qui convient à nos conditions particulières. Il serait bon que le psychologue vous assigne un traitement spécifique.

Certaines personnes sont capables d’arrêter de fumer de manière radicale, tandis que d’autres doivent faire un effort plus important et plus progressif. D’une manière ou d’une autre, l’abstinence biologique sera toujours moins difficile si la consommation de nicotine est réduite progressivement.

La dynamique de ce processus graduel consistera à réduire progressivement la nicotine dans l’organisme afin que le manque et l’anxiété soient moindres. Une fois le processus enclenché, vous ne fumerez plus ces cigarettes de trop et, petit à petit, vous arrêterez complètement de fumer.

Étape 4. Ne partez pas en guerre sans armes

Ne partez pas en guerre sans armes, car vous n’avez aucune chance de gagner. Dans le cas du tabac, lorsque vous commencez à arrêter de fumer, vous devez vous débarrasser de tout ce qui est lié à la cigarette. Pas de cendriers dans la maison ou de briquets dans votre sac à main.

Il est également nécessaire que, dans la mesure du possible, vous évitiez les situations dans lesquelles vous êtes fortement incité à allumer une cigarette. Si vous avez l’habitude de fumer après le déjeuner, évitez de le faire pendant un certain temps. Remplacez-la par une promenade, par exemple.

Étape 5. Aucune cigarette ne résout vos problèmes

Aucune cigarette ne résout nos problèmes. Quand on arrête de fumer, à cause de l’anxiété, le chaos règne dans notre esprit. Un manque d’ordre qui nous empêche de nous concentrer et nous rend agités au début de ce processus. Cependant, n’oubliez jamais que l’arrêt du tabac n’est pas une solution et que, petit à petit, si vous persistez dans l’abstinence, vous retrouverez les sentiments positifs.

Le tabagisme est le problème, pas la solution. Fumer empoisonne notre cerveau et réduit nos performances. Apprendre quelques techniques pour faire face à ce problème nous donnera des outils vraiment efficaces pour affronter la vie quotidienne.