lDepuis la mise en vente de la cigarette électronique, on constate visiblement que la cigarette traditionnelle perd de l’ampleur. On peut dire que c’est ironique comme situation car les deux résultent de la recherche de satisfaction en fumant ou bien en vapotant. Or, la création de l’e-cig a été motivée particulièrement de la lutte contre la suppression du tabac. Une rude concurrence, une bataille acharnée naissent alors entre ces produits afin de conquérir les avis des utilisateurs : l’e-cigarette contre la cigarette classique.

Une réaction qui mérite d’être étudiée

Depuis la promotion de l’e-cigarette en 2012, la vente de la cigarette traditionnelle tend et continue à diminuer même en 2013. La notoriété de la cigarette électronique entraîne un changement radical aux yeux des consommateurs qui ont préféré se tourner vers un produit nouveau qui leur permet de mieux préserver une bonne santé. Pour une clientèle digne de nom, la nouveauté prime dans un premier temps ce qui n’est pas le cas avec la cigarette classique.

Une comparaison et analyse objectives tirées sur les faits

Ajouté à cela, le côté pratique de l’e-cigarette. L’usage de la cigarette électronique en une année revint moins coûteux que celle d’une traditionnelle. En un an, l’investissement en e-cig ne dépasse pas la moitié de celle des fumeurs. Et si on parle de l’impact sur l’entourage : la fumée est nocive non seulement pour le fumeur, mais plus encore pour ceux ou celle qui l’inhale. Et l’odeur, tout le monde se bouche le nez au passage. Or, avec l’e-cigarette, la vapeur peut sentir plusieurs arômes : exotique, vanille, pêche, etc … selon la préférence de chacun. Enfin, de la vapeur à la place de la fumée, c’est agréable à sentir et ne porte pas atteinte à autrui. Justement pour ces raisons apparentes que les chercheurs ont décidé de défendre le potentiel contenu dans l’e-cig.

Une différence qui entraîne une conversion presque immédiate des consommateurs

C’est une flagrante différence entre les deux cigarettes et cela suscite une réaction venant de la société. Tous les scénarios portent à croire que la nouvelle tendance bat l’ancienne sur toutes les positions. L’e-cig est pratique, discrète et délicieuse (arômes).

Sans parler du comportement des consommateurs qui changent radicalement d’une année à une autre (de 2012 à 2013). Mais le tabac ne s’avoue pas vaincu pour autant, la lutte continue et chaque partie gère toute opportunité pour se faire connaître et se faire accepter davantage.