Devant le débat sans merci concernant la cigarette électronique auprès des consommateurs et des anti-e-cigarettes, le gouvernement américain a fait savoir que le sort de ce produit, qui aujourd’hui est très répandu sur le marché, va bientôt être mis à découvert. A entendre le communiqué de presse rapporté par le réseau Reuters, la nouvelle réglementation va causer beaucoup de problèmes aux industries de l’e-cigarette … Explication.

Les cigarettes électroniques : bientôt bannies des écrans ?

D’ici peu de temps, le cadre réglementaire concernant l’ecig va peut être complètement changé les choses en Amérique. En tout cas, s’il n’en tenait qu’au commissaire de l’agence « Margaret Hamburg », la question serait déjà réglée à l’heure qu’il est. Il semblerait que l’agence envisage de reformuler sa volonté d’encadrer l’e-cigarette dans les plus brefs délais.

A en croire Jeff Merkley, sénateur de l’Oregon, la production de la cigarette électronique favoriserait le risque de tabagisme notamment chez la population jeune. L’e-liquide, ce fameux liquide qui permet de ressentir les mêmes sensations que lorsque l’on fume de la cigarette traditionnelle ou du tabac, représente selon lui un réel danger en vue des substances nicotiniques qu’il contient. Les différentes saveurs et autres atouts du vaporisateur personnel ne seront peut-être pas de taille face à cet argument qui semble être bien solide.

Comme beaucoup d’autres, l’agence Margaret Hamburg attend impatiemment le retour de la demande qu’elle a fait part au département des finances régissant à la Maison-Blanche, à Washington. Après une étude minutieuse sur les probables impacts économiques d’une éventuelle restriction ou interdiction de circulation de l’e-cigarette auprès du grand public, le gouvernement américain ne manquera pas de donner son avis et la nouvelle réglementation sur ce produit.

En attendant, les propagandes anti-vapes sont de plus en plus fortes, ce qui oblige la représentante de la FDA (Food and Drug Administration) ou Agence Américaine des produits alimentaires et médicamenteux à intervenir en disant que le sort du secteur de l’e-cigarette fait désormais partie des priorités du gouvernement américain.

Jusque-là, tout laisse croire que la nouvelle ne plaira sans doute pas aux accros à la vapotage et surtout aux industries fabricant de la cigarette électronique. Quoi qu’il en soit, ce produit représente moins de dangers que la cigarette traditionnelle ou bien le tabac. Ce sujet n’a pas encore fini de faire couler les ancres. Quel sera l’avenir de l’e-cigarette ? La nouvelle réglementation américaine jouera-t-elle en faveur des accros à ce produit ? On le saura très vite !