La cigarette électronique peut-elle rendre les jeunes accros au tabac ? Il n’y a aucun doute là-dessus, du moins à en croire les dires du boss du « Center for Tobacco Control Research an Education », le Dr Stanton Glantz. Celui-ci avance que d’après les résultats de ses recherches, l’e-cigarette serait une très mauvaise idée pour les jeunes car ce produit peut vite se transformer en une porte ouverte vers le tabagisme.

Michael Siegel s’interpose !

Ce propos négatif à l’égard de la cigarette électronique n’est bien évidemment pas approuvé par Michael Siegel, un médecin spécialement formé en épidémiologie. Ce dernier n’a pas hésité à exprimer son désaccord avec le Dr Glantz. D’après lui, les révélations publiées récemment dans le JAMA ou Journal of the American Medical Association pediatrics n’ont pas de sens. Il a lancé sa critique à sa manière en disant que les preuves fournies par le Dr Glantz lors d’une enquête nationale concernant le tabac auprès des jeunes gens ne sont que de pures fictions. Il ajoute que ce fût une grossière erreur de jugement d’un point de vue épidémiologique.

En bref, le médecin américain Siegel désapprouve l’idée que les e-cigarettes soient une sorte de passerelle vers la dépendance au tabac notamment chez les jeunes gens. Selon lui, la consommation de la cigarette électronique ne devrait donc pas être mise sur le même pied d’escale que le statut de fumeur. Pour défendre sa cause, il ajoute que la « corrélation » entre le vapotage et la dépendance au tabac n’implique en aucun cas une relation de « cause à effet ». En plus clair, du point de vue de Siegel, la consommation de l’e-cigarette n’incite en rien aux vapoteurs à l’abus du tabac. Il n’y a pas de « lien de causalité » donc entre l’e-cigarette et le tabagisme.

Y a-t-il un lien entre l’e-cigarette et le tabagisme ?

Selon toujours le spécialiste en épidémiologie, Michael Siegel, il n’existe aucune preuve qui permet d’avancer que l’utilisation de la cigarette électronique incite à fumer ou vice-versa. D’après lui, le Dr Glantz a dépassé les bornes en affirmant quelques choses de non fondées et que ce dernier ne cherche qu’à ternir la réputation des industriels de l’e-cigarette. Alors, est-il vrai que l’e-cigarette favoriserait la dépendance au tabac chez les jeunes d’aujourd’hui et du reste du monde ? Nous le saurons avec le temps.