Les e-liquides ou les capsules de CBD sont des produits finaux obtenus à partir de la plante de cannabis. Sans la plante, impossible de fabriquer des articles à base de cannabidiol. Certains processus de production s’obtiennent grâce à l’extraction de la plante de chanvre, une variante de celle du cannabis. Le dioxyde de carbone supercritique est l’une des méthodes servant à extraire le cannabidiol de la plante. Le processus moderne et complexe extrait aussi les huiles essentielles ainsi que d’autres articles appartenant à l’industrie cosmétique. Y a-t-il une différence entre le liquide et l’huile du composé chimique ?

Quel est l’intérêt de vapoter un e-liquide au CBD ?

Contrairement au THC, les vapoteurs qui consomment du CBD ne seront pas défoncés. Cette substance ne présente aucun effet psychotrope. Ceux qui vapent des liquides à base de cannabidiol pourront diminuer leur stress, se sentiront plus zen et ressentiront une légère somnolence. Depuis de nombreuses années, les scientifiques étudient la dangerosité de ce constituant majeur du chanvre. L’analyse des spécificités est étudiée principalement dans la recherche médicale. Jusqu’à présent, la dangerosité de cette molécule n’a pas été prouvée.

Les femmes enceintes ne doivent pas consommer de cigarettes électroniques, qu’elles soient à base de cette molécule ou non. Peu de recherches ont été menées concernant l’efficacité de la substance sur le sevrage tabagique. Toutefois, une étude de 2013 a prouvé que les vapoteurs peuvent réduire leur consommation de tabac. Ainsi, vapoter du cannabidiol représente une alternative intéressante au tabac. Malgré cette information, il vaut mieux vapoter des vaporisateurs portables avec de la nicotine, plus efficaces en matière de sevrage.

Les vapoteurs qui inhalent du cannabidiol risquent d’être surpris par son goût. Lors du vapotage, on ressent des arômes de plantes dues aux terpènes. Ces hydrocarbures sont issus de la plante de cannabis. On utilise les terpènes pour leurs vertus médicinales et odorantes. Ce produit souvent exploité en parfumerie et en cosmétique apporte une saveur et odeur spécifique aux e-liquides. En intégrant cette substance dans la composition des éléments à vaper, les consommateurs pourront se rassurer. La marchandise qu’ils achètent ne présente aucun arôme de synthèse, mais plutôt des extraits naturels.

Méthodes d’extraction du CBD

Le prix d’un flacon contenant de l’extrait de chanvre coûte plus cher qu’une recharge à base de nicotine. La raison est que, plus la concentration de la molécule est élevée, plus son coût augmente. Le prix onéreux de cette saveur est dû à sa méthode d’extraction. Pour extraire du CO2 supercritique, il faut recourir à une technique rare et complexe nécessitant beaucoup d’investissement. Les machines d’extraction sont capables de récupérer l’intégralité des composants du chanvre. On l’utilise pour récupérer le cannabidiol et des cannabinoïdes non autorisés comme le THC.

Les fabricants doivent accomplir des contrôles stricts tout au long de la chaîne de production s’ils veulent rester en dessous des seuils autorisés par la loi. Le montant élevé de ce genre d’e-liquide est dû au contrôle minutieux et aux techniques d’isolation de la substance. Selon les fabricants, les e-liquide à base de cannabidiol contiennent un ratio PJ/VG avoisinant souvent 80/20 et 60/40. Ces flacons contenant cette molécule de drogue peuvent inclure des arômes de vanille, de menthe, de tabac ou de terpène. Cette dernière saveur sert notamment pour sa propriété olfactive. Plusieurs produits se développent autour des éléments composant le cannabis. Cette industrie en pleine croissance entreprend des méthodes d’extraction raffinées incitant les fabricants à isoler et à maîtriser les cannabinoïdes tels que les terpènes, le phytocannabinoïde bicyclique et d’autres éléments provenant de cette drogue.

Les industries d’extraction récupèrent leurs matières premières en utilisant différentes sources : graines de chanvre, fleurs, feuilles et tiges de cannabis… Parmi les méthodes les plus utilisées figurent celles qui utilisent les solvants liquides, l’huile alimentaire ou du CO2 supercritique. Les vapoteurs en quête de substances de meilleure qualité devront privilégier l’extraction au CO2. La méthode extraite des constituants actifs ne contient aucun résidu nocif. Elle permet de bénéficier d’un oléagineux au spectre complet riche en terpènes et en cannabidiol. Les industriels proposent des articles diversifiés contenant de l’huile d’olive, les terpènes, des graines de chanvre ou Nigelle.

Qu’en est-il de l’huile de CBD ?

Le liquide onctueux de cannabidiol est non psychoaffectif. Cette substance présentant plusieurs effets bénéfiques peut servir comme complément alimentaire. L’utilisation de l’huile de CBD est tout à fait légale dans une majeure partie des pays européens. Ce produit fabriqué à partir de chanvre industriel ne contient aucun ou très peu de THC. Pour utiliser cette substance, sa concentration dépend du consommateur et de la caractéristique du liquide. On commence de préférence avec une dose de 1 à 2 gouttes quotidiennes avant d’ajuster la dose en fonction de ses besoins.

En consommant cette molécule, les vapoteurs bénéficient d’un produit agissant sur les récepteurs synaptiques. Celui-ci engendre un sentiment de bien-être et une détente musculaire. Utilisé davantage pour ses vertus thérapeutiques, il délivre très peu d’effets psychoactifs. La dose est telle que la molécule présente dans le cannabis n’altère pas l’état de conscience des consommateurs. Les conducteurs ne doivent pas en abuser. En effet, l’état de fatigue légère et la profonde relaxation qu’elle engendre risquent de provoquer des accidents de la route. Toutefois, cette substance développe moins d’effets narcotiques que les racines de valériane.

Les effets secondaires de l’huile de cannabidiol

Les personnes qui abusent de la consommation du CBD ressentiront l’envie de faire une bonne sieste. Cette molécule est un produit agissant sur les récepteurs du cerveau. La substance développe un sentiment de sérénité et de relaxation musculaire. Ceux qui ont du mal à dormir peuvent en consommer pour bénéficier d’un sommeil réparateur sans effets secondaires. La plante ne déclenche pas directement le sommeil. Elle procure chez le patient un cadre favorisant un sommeil naturel et revigorant.

L’anxiolytique rend le vapoteur de bonne humeur et soulage les personnes angoissées. Selon les résultats de plusieurs études, la molécule du cannabinoïde soulage les phases dépressives et offre un meilleur équilibre émotionnel. Cet allié très pratique au cours d’un sevrage aide les drogués à ne plus toucher aux substances addictives. En plus de lutter contre le stress et l’anxiété, il régule l’équilibre émotionnel. L’huile de chanvre soigne les troubles psychiatriques tels que la bipolarité et la schizophrénie. Cet antipsychotique agit également comme anti-inflammatoire. Il soigne l’inflammation chronique de l’intestin.

Commander des huiles, compléments ou crèmes au CBD pur

Pour rétablir l’équilibre psychologique, Cibdol propose des articles à base de plantes de chanvre. Les huiles, crèmes et compléments contenant du composé naturel se déclinent en une large gamme de concentration. Ces articles 100 % naturels sont testés puis analysés afin de proposer des produits de qualité. L’achat des liquides visqueux respecte les normes en vigueur. Tout au long des processus de production, ces produits bio ne contiennent aucun engrais chimique, fongicide, pesticide, herbicide, hormones de croissance.

Pour garantir la qualité et la sécurité de ses productions, Cibdol effectue des tests depuis la récolte des graines jusqu’à la réalisation du produit fini. Le dosage recommandé par le fabricant suisse est de 1 à 4 gouttes 3 fois par jour. On peut augmenter petit à petit la posologie selon les attentes du consommateur. Avant chaque utilisation, on doit secouer le flacon. Les consommateurs peuvent se procurer sur Internet diverses concentrations de liquide gras : 4 %, 5 %, 10 %, 20 %, voire 24 % (sa concentration maximale).