La cigarette électronique est perçue comme étant un moyen radical de faire l’impasse sur le tabac. Le succès de cette alternative s’explique par le côté pratique de la cigarette et par les caractéristiques du liquide utilisé. Ce dernier se choisi au prix de gros en tenant compte de divers détails qu’il convient de connaître à l’avance.

Le taux de nicotine pour le e-liquide

Avec les envies des vapoteurs qui ne cessent de changer, divers types de parfums d’e-liquides font leur apparition sur le marché. Le choix du premier est déterminant dans la réussite du sevrage tabagique. Déjà, il importe de savoir que la nicotine est un des éléments clé contenus dans le e-liquide. Elle répond à deux nécessités chez un fumeur dont celle de combler les manques en lien avec l’arrêt du tabagisme. Ensuite, la nicotine provoque aussi le hit qui est défini comme étant une sensation de contraction ressentie au niveau de la gorge. Cette dernière est similaire à celle éprouvée par les fumeurs de tabac classique. Le taux de nicotine est alors déterminant pour combler ces deux besoins dans le cadre d’un sevrage tabagique.

En achetant ce genre de produit chez un grossiste e-liquide, il faut savoir que le taux de nicotine défini la concentration de cette substance qui est contenue dans l’e-liquide. Au moment de débuter la vape, il est nécessaire d’opter pour un taux qui soit en adéquation avec les besoins du vapoteurs. Effectivement, il faut savoir qu’un faible taux de nicotine ne permet pas de combler les besoins du fumeur. Par contre, si le taux de nicotine est élevé, des effets dévastateurs pourraient engendrer des désagréments dont les nausées ou encore les maux de tête. Si le hit est trop puissant, le fumeur risque de tousser chaque fois qu’il vapote. Au moment de commencer la cigarette électronique, il est de rigueur d’essayer divers taux avant de parvenir à un taux qui correspond au profil du fumeur. Un fumeur qui avait pour habitude de fumer jusqu’à 15 cigarettes dans la journée aura un taux de nicotine oscillant entre 15 et 18 mg/ml dans son e-liquide. Si le vapoteur fumait jusqu’à 10 cigarettes par jour autrefois, le taux de nicotine du e-liquide ne doit pas dépasser les 12mg/ml. A contrario, une personne qui fumait peu et qui ne prenait que 5 cigarettes par jour aura une concentration de 3mg/ml de nicotine dans son e-liquide. Pour plus d’informations à ce sujet, il est préférable de se rendre sur adns-grossiste.fr.

Bien choisir la saveur du e-liquide

Au moment de commencer à vapoter, il est logique que le fumeur choisisse son e-liquide pour débuter son sevrage. Trouver le bon liquide chez un grossiste eliquide prend du temps mais en dépit du prix de gros, la recherche est indispensable. Cependant, il existe des e-liquides qui sont une sorte de passage obligatoire pour les vapoteurs qui débutent la vape. Il s’agit en somme de référence qu’il convient de goûter. A ce jour, il y des centaines de parfums d’e-liquides. Les vapoteurs qui commencent chercheront une saveur qui se rapprochent du goût du tabac. Certains types d’e-liquides se rapprochent de la saveur de la cigarette mais le fumeur doit trouver celui qui a un goût coïncidant parfaitement avec la sienne. Heureusement, un grossiste importe du matériel de vape en grande quantité. Il dispose alors de plusieurs arômes dans son stock et saura conseiller les clients en conséquence.

Dans un début, il est préconisé de privilégier l’e-liquide ayant une saveur de menthe. C’est le liquide que préfèrent d’ailleurs les fumeurs de cigarettes mentholées.  En outre, la menthe est fraîche et cela permet d’accroître la sensation de hit surtout chez ceux qui optent pour un taux de nicotine assez faible.

D’autres saveurs de e-liquide

Il faut comprendre que les e-liquides mentholés ne sont pas les seuls goûts qui sont disponibles sur le marché. Heureusement, avec la vape, il est possible de jouer avec les saveurs. Les e-liquides fruités à titre d’exemple sont également très prisés. Ils sont doux et frais en même temps. Les choix varient entre le citron, la pêche ou encore les fruits rouges. Le tout varie en fonction des envies de chaque fumeur. D’un autre côté, il y a les e-liquides gourmands représentant les saveurs de vanille, de caramel et même de bonbon. Ainsi, il est désormais possible de retrouver la saveur de son dessert préféré dans un e-liquide et ce, même dans le cadre d’un achat avec un prix de gros.

Opter pour les e-liquides les moins dangereux

Avant d’être commercialisé, un e-liquide doit être déclaré par les importateurs comme  ce que font les fabricants. Dans les grands pays comme la France, il convient de recueillir les informations sur les e-liquides en vue de les analyser. Déjà, les e-liquides qui sont conçus en France sont considérés comme étant des produits plus sûrs par rapport aux autres. Ainsi, en achetant en gros, il est conseillé d’orienter les choix vers ces variantes. En outre, les e-liquides qui portent les certifications VDLV, Dlice ou encore The Fuu sont également à privilégier. Sinon, il est aussi préconisé de se tourner vers un e-liquide qui soit caractérisé par une recette simple. Il ne doit contenir que quelques agents aromatisants. Ces e-liquides ne contiennent généralement aucun additif et ne sont donc pas nocifs pour le bien-être. Toutefois, il n’est pas possible d’affirmer la dangerosité d’un e-liquide par rapport à un autre. Il suffit de se baser sur le principe de précaution. En somme, il est de rigueur de choisir un e-liquide qui soit conforme aux normes en vigueur. Heureusement, c’est ce que les entreprises qui conçoivent ces types de produits s’attachent à offrir à la clientèle.

Choisir un e-liquide en limitant les risques

En choisissant son e-liquide, le vapoteur devra limiter les risques. Pour ce faire, il faut commencer par limiter sa consommation en e-liquide. Toujours est-il qu’un e-liquide donné est susceptible de contenir des produits occasionnant des allergies. Dans ce cas, il vaut mieux s’en tenir à une seule saveur d’e-liquide et ce à quantité limitée dans un premier temps. Ensuite, il est aussi conseillé de se tourner vers un liquide qui ne comporte que peu d’arômes. Effectivement, plus d’arômes signifie aussi s’exposer à des réactions chimiques et à des risques d’intolérance. Il vaut mieux choisir un liquide qui ne se compose que de deux arômes. Par ailleurs, il est mieux de ne pas se laisser tenter par les e-liquides qui sont trop riches en sucre ou en menthol. Cela peut révéler une composition remplie d’additifs. Il est alors important de trouver un produit qui ne soit pas toxique et qui permette de stopper le tabac de la cigarette ordinaire. Enfin, il est de rigueur de chercher un procédé de qualité. Dans cette optique, il faudra tenir compte de différentes informations dont le pays de fabrication, la composition ou encore les certifications relatives au produit. Pour trouver plus de renseignements, il est préconisé de se rendre sur le site du client ou encore, il est envisageable de se renseigner après de service client et des fabricants. Ces derniers misent souvent sur la transparence et pourront répondre en toute franchise aux éventuelles questions des consommateurs.