Bon nombre d’utilisateurs de cigarettes électroniques et ceux qui souhaitent cesser de fumer éprouvent une réelle inquiétude concernant la compatibilité du tabagisme avec le diabète. Les gens croient à tort que le liquide dans la cigarette électronique contient une quantité élevée de sucre et peut par conséquent inciter davantage le diabète chez les individus atteints de cette maladie. De nombreuses personnes diabétiques veulent connaître les informations relatives à l’usage de la cigarette électronique pour arrêter leur tabagisme. Dans cet article, l’on va essayer d’apporter des réponses et informations aux nombreuses questions sur ce sujet. Pour quelles raisons, un fumeur est-il obligé de réduire son diabète ? Les e-liquides n’ont-ils pas une teneur en sucre qui pourrait être nocive pour les personnes victimes du diabète ? Est-il préférable d’utiliser la cigarette électronique si on est diabétique… ?

Bref rappel sur le diabète

Selon la statistique, si l’on prend le cas du pays comme la France, plus de 3 millions d’individus sont atteints du diabète. Pratiquement, si vous êtes diabétique, vous souffrez d’hyperglycémie. Cela est dû à l’incapacité du corps humain d’absorber, de réguler, d’assimiler et de stocker d’une manière correcte le sucre dans les boissons et aliments. Normalement, l’estomac peut sécréter une hormone dite « insuline » au cours de la digestion. Ce qui favorise l’assimilation et le passage du sucre dans le sang. Ce processus de sécrétion d’insuline est insuffisant chez les personnes diabétiques. C’est pourquoi des examens médicaux de vérification de la glycémie et des injections d’insuline artificielle doivent être effectués au besoin pour compenser cette défaillance. Il est à noter que l’objectif des injections d’insuline consiste à amener la glycémie à son taux normal.

Il existe deux types de diabète. D’abord, le diabète type 1, peu fréquent et moins grave, et affecte approximativement 15 % des personnes malades du diabète. Pour ce cas, les victimes ne produisent plus d’insuline au cours de leur processus de digestion. Le diabète type 2, quant à lui, touche environ 85 % de la population. En réalité, les corps des individus atteints du diabète type 2 génèrent de l’insuline, mais en quantité insuffisante.

Pourquoi est-il préférable de vapoter lorsqu’on est diabétique ?

Pour les diabétiques, il est mieux d’atténuer leur dépendance à la nicotine par l’utilisation de la cigarette électronique, plutôt que d’inhaler la fumée de cigarette traditionnelle. Ce qui accroît certainement le risque de problèmes de santé.

Les personnes atteintes de diabète peuvent être rassurées qu’aucun sucre ne soit ajouté dans l’e-liquide fabriqué, par exemple, par Bio concept. Parfois uniquement une partie de substances aromatisants est utilisée pour rehausser le goût de certains liquides appartenant à la famille des gourmands. Leur teneur dans les e-liquides est faible et n’accroîtra pas le taux de glycémie qui se trouve dans le sang.

Pour quelles raisons, un fumeur est-il obligé de réduire son diabète ?

Les diabétiques devraient se nourrir d’une alimentation saine à faible teneur en sucre pour prévenir l’aggravation de la maladie. Par conséquent, le diabète est déjà un fardeau pour le corps, cette maladie est également le synonyme de fatigue.

La teneur en glucose dans le sang dépassant largement la normale peut être à l’origine de graves problèmes de santé, comme la cécité, les problèmes cardiovasculaires, de circulation sanguine… Le tabagisme est également néfaste pour le corps notamment pour les poumons. En conséquence, ces éventuelles difficultés créent deux fois plus de risques pour la santé. Pour cette raison, il est vivement recommandé aux diabétiques de réduire, voire cesser l’usage des cigarettes.

La cigarette électronique peut clairement devenir votre alternative efficace. En imitant les habitudes du fumeur, vous pouvez réduire d’une manière progressive votre dose de nicotine avec la cigarette électronique. L’utilisation de cet appareil fait partie des moyens rapides et faciles à mettre en œuvre pour arrêter la consommation de cigarettes.

Les arômes sucrés dans l’e-cigarette influent-ils la glycémie ?

Vous pourriez croire que les arômes sucrés contenus dans les cigarettes électroniques peuvent influer la glycémie. En réalité, ce n’est pas le cas. D’abord parce que tous les e — liquides ne contiennent pas de sucre. Ceux qui renferment du sucre se fabriquent avec sa très faible quantité. En fin de compte, les arômes dans les e-liquides ne peuvent pas modifier la glycémie.

L’e-cigarette n’est en aucun cas un danger pour les patients atteints du diabète, au contraire, elle leur permet d’arrêter progressivement de fumer. Les médecins recommandent de plus en plus la pratique de cette méthode.

Tabac miellé ? E-liquide bonbon au caramel… ? À première vue, tous ces noms dans l’univers des e-liquides laissent entendre que les e-liquides renferment une grande quantité de sucre. Est-ce vrai ? La réponse est non, les e-liquides fabriqués pour le vapotage ne renferment pas forcément de sucre. Aujourd’hui, le sucre et ses dérivés n’entrent plus dans la composition d’un e-liquide chez Bio concept par exemple.

Pour certains e-liquides, ce sont les molécules qui composent l’arôme permettent d’obtenir un goût sucré sans avoir besoin d’utiliser l’édulcorant. L’on peut prendre le cas de l’e-liquide Greedy 2, composé d’une quantité suffisante de molécules d’éthyl-maltol et de vanilline pour produire cette sensation sucrée.

L’on remarque également que la Glycérine végétale donne également un goût sucré aux e-liquides. Plus la teneur en glycérine végétale dans l’e-liquide est élevée, plus le goût est sucré. À titre d’exemple, en comparant à un e-liquide avec un taux de Mono Propylène Glycol Végétal/Glycérine végétale à 80/20 (MPGV/GV), la vapeur produite par un e-liquide à 50/50 (MPGV/GV) est plus plutôt gourmande et sucrée.

La raison est que le glycérol ou la glycérine est un polyol ou polyalcool. Les polyols se classent parmi les édulcorants de masse, disposant des pouvoirs sucrants égaux ou inférieurs au pouvoir sucrant du saccharose. Sachez que le pouvoir sucrant de la glycérine est égal à 0,6 tandis que celui du saccharose égal à 1.

Le sucre contenu dans les cigarettes électroniques est à très faible concentration et il est peu probable qu’il affecte les personnes atteintes de diabète. Donc, si vous n’êtes pas un consommateur de cigarettes compulsif, cela n’a aucune influence sur votre glycémie. L’arrêt du tabac ne peut pas affecter d’une manière directe votre diabète. En tous cas, si vous étiez déjà un fumeur, vous devez prendre des précautions sur votre manière de consommer vos repas légers.

Cependant, l’arrêt du tabac ou le passage aux cigarettes électroniques changera en mieux votre santé. Si vous ne pouvez pas cesser de fumer, sachez que la cigarette électronique est votre meilleur allié.

Enfin, il est évident que les diabétiques qui souhaitent fumer ne doivent pas ignorer les avantages de l’utilisation des cigarettes électroniques. D’une part, certains liquides à base de desserts tels que le tiramisu ne renferment pas nécessairement de sucre. Les liquides pour cigarette électronique Flavour Art ne contiennent pas tous du sucre. Ce qui évite le risque lié aux effets désagréables.

Dans tous les cas, il faut garder à l’esprit qu’un consommateur de cigarette électronique absorbe par les voies respiratoires en moyenne 1 ou 2 ml d’e-liquide quotidiennement, soit approximativement 2 grammes. Même si l’e-liquide est entièrement composé de glucose, la lenteur de sa transformation par votre corps et la quantité consommée font que la consommation normale de la cigarette électronique ne peut pas changer significativement la teneur de glucose dans le sang.

Idée sur la compatibilité entre le diabète et la cigarette électronique

Si vous êtes confronté à un dilemme, vous souhaitez mettre fin à la consommation de cigarettes, mais vous êtes diabétique. Lorsque vous connaissez les nombreux obstacles qu’un malade du diabète doit surpasser dans sa vie quotidienne, sachez que les cigarettes électroniques représentent une option qui ne doit pas être ignorée.