Afnor : une réunion pour adopter une norme de sécurité

Publié le 21/02/2015

  • Afnor : une réunion pour adopter une norme de sécurité

Pour l’Association Française de la Normalisation, il est plus qu’impératif d’adopter des normes de sécurité pour les produits de la vape. C’est d’ailleurs ce qu’elle a tenté d’expliquer aux personnes concernées lors d’une réunion vers le début du mois d’avril. A cette réunion ont était convié les vapoteurs, les fabricants, les associations de consommation, les laboratoires d’essais et les distributeurs. Pour l’Afnor, toute cette communauté a intérêt à sécuriser la conception et la distribution de la cigarette électronique.

Création d’une Commission de normalisation des produits de la vape

L’Afnor avec l’accord des consommateurs de la cigarette électronique veut créer une commission de normalisation des produits du vapotage. Regroupant tous les acteurs du marché de l’e-cigarette, cette commission aura pour mission d’établir des normes et des règles de sécurité sur la confection et la commercialisation de tous les produits de la vape.

Uniformisation et transparence sur les normes de fabrication

En fait, l’Afnor par la création de la Commission de Normalisation tente de codifier une règlementation sur la consommation et la vente des produits de la vape. Sur les fabricants et les laboratoires d’essais, ce code aura pour conséquence de les contraindre à se conformer à des règles spécifiques quant à la fabrication et aux essais.

Le but premier de la commission de normalisation est d’uniformiser la fabrication de l’e-cigarette. A cet effet, elle aura tout le loisir d’exiger des fabricants et des laboratoires d’essais de révéler toutes les substances que renfermeraient les e-liquides de vapotage. Mais cette transparence ne se limite pas uniquement à la composition des produits, elle concerne également l’aspect extérieur du vaporisateur personnel, c'est-à-dire le packaging. Effectivement, pour l’Association Française de la Normalisation, il est également nécessaire que les consommateurs sachent de par le conditionnement et l’emballage des cigarettes électroniques ce qu’elles contiennent.

Initier une étude sur l’impact de l’e-cigarette sur la pollution de l’air

Jusque-là, aucune analyse profonde n’a été faite sur l’impact que pouvait avoir la cigarette électronique sur l’environnement. Encore une fois, avec la création de la commission de normalisation, l’Afnor tente d’imposer aux laboratoires et aux fabricants d’évaluer les risques que pourraient avoir le vapotage sur l’air.

Bref, tout cela aurait pour finalité de sécuriser la fabrication du vaporisateur personnel, de contrôler les contenus des e-liquides de vapotage, mais aussi et surtout de favoriser son usage.